MENU

Projet la Raffinerie

6428
4
partager    

Une petite page de présentation de notre projet de la Raffinerie, un projet mis en place avec le partenariat du Département de La Réunion

Pour nous aider vous pouvez voter pour notre projet pour nous aider à obtenir un financement : lien

Lien vers les groupes de travail & planning sur les activités de la Raffinerie lien 

prochaine dates des groupes de travail :

– Mercredi 25/04 – 18h – Café culturel – restauration – micro-brasserie

– Samedi 28/04 – 9h30 – épicerie en vrac – Amapéi – Grainothèque

– Mercredi 02/05 – 18h – Co-working – espace de formation

– Samedi 05/05 – 9h30 – Espace exposition – Le Mur – résidence d’artiste

inscription et renseignement à contact@les-rencontres-alternatives.com

Description

Notre projet réside en la création d’un tiers-lieu (lieu ne relevant ni du domicile, ni du travail, un tier-lieu permet des rencontres professionnelles, associatives ou citoyennes dans un cadre convivial et accessible, créateur de liens). Notre concept consiste à créer un groupement d’espaces inter-dépendants qui serait un vrai levier de promotion et d’émergence d’actions et d’activités en lien avec l’Economie Sociale et Solidaire, la culture, le social et le développement durable. Ce projet a une portée globale avec pour ambitionner de rayonner sur l’ensemble du territoire. C’est également un projet local de part son implantation au coeur d’un quartier populaire lié au patrimoine industriel de la Réunion et à proximité de la zone protégée de l’Etang Saint-Paul. Notre vision sur ce projet est de faire participer l’ensemble des acteurs (institutionnels, associatifs, privés et la population locale) afin de viabiliser le projet économiquement et socialement tout en gardant l’essence même du lieu qui se veut environnemental et culturel. Le projet intégrera les différentes associations présentes localement et rencontrées en amont afin d’envisager la meilleure manière de les impliquer.
La Raffinerie se décompose en cinq espaces comportant chacun leurs spécificités et leurs enjeux :
  • Espace 1 (1300m2) / Recyclerie – Evénementiel :sur les thèmes du vélo, du mobilier, des D3E (appareils électriques) et fabrication de papier à partir de déchets
  • Espace 2 (130m2) / Boutique – Espace exposition – Librairie à thème – Vente de matériaux de récupération issus du démantèlement
  • Espace 3 (130m2) / Café culturel – Espace association – Concert – Espace marmailles
  • Espace 4 (130m2) / Espace coworking – Fablab : dédié au développement durable et à la culture
  • Espace 5 (terrain de 6000m2) / Micro exploitation urbaine – Cinéma en plein air – Plateau sportif (escalade et skate-park) – Plateau de danse en plein air – Micro camping urbain en matériaux de récupération
Le but de cette friche éco-culturelle est avant tout citoyen. Elle offrira à tout un chacun les informations, les formations et les outils pour pouvoir être acteur de l’amélioration de notre quotidien tout en répondant aux enjeux environnementaux d’aujourd’hui et de demain.

En quoi votre projet répond-il à l’intérêt général ?

Notre projet répond à l’intérêt général et porte une amélioration sur le plan environnemental au travers de ses diverses actions et activités : la réduction et le traitement des déchets via les différents départements de la recycleriez (vélo, mobilier, D3E, papier) ; la création d’une micro-exploitation urbaine qui a pour enjeux de réhabiliter un terrain en friche avec une exploitation bio et d’organiser l’espace comme un lieu de production avec une dimension pédagogique (scolaire et citoyens), reproductible à l’échelle du territoire réunionnais ; la mise en place d’un espace de coworking en partie dédié au développement de projets en lien avec la réduction des déchets, les économies d’énergie, les modes de transport écologiques, le développement durable ; la mise en place d’un Fablab qui s’occupera de faire du prototype et de la production à partir de plastiques recyclés (un des premiers chantiers sera la production des prises d’escalade grâce à des imprimantes 3D utilisant des plastiques de récupération) ; la mise en place d’une plateforme dédiée à la vente de matériaux de récupérations issus du démantèlement (un meuble qui n’est pas réparable peut ainsi être valorisé en pièces détachées) ; la mise en place d’un micro camping urbain écologique fabriqué en matériaux de récupération et n’ayant aucun impact sur l’environnement ; la mise en place de formations à la permaculture en milieu tropical, adapté aux modes de production qui conviennent au climat sous nos latitudes.

Quels sont vos partenaires et les autres acteurs mobilisés sur ce projet ?

Le Conseil Général, la mairie de Saint-Paul, la Région Réunion, l’Admet, la CCI Réunion, la Deal, l’IRT (Île de la Réunion Tourisme), le lycée technique Jean Hinglo, l’Ecole d’Architecture du Port, le TCO, Réunion Active, le Parc Naturel de l’Etang Saint-Paul, les associations culturelles, environnementales et de quartiers.

Quelles seront leur contribution au projet ?

Le Conseil Général met à disposition les bâtiments et le terrain, il va réhabiliter toute la toiture, La mairie de Saint-Paul nous aide à l’aménagement du terrain et au financement du premier chantier / atelier d’insertion, La Région Réunion finance toutes les études techniques et de fonctionnement, participe aux projets sportifs et culturels et à l’insertion, L’Ademe intervient sur toute la partie recyclerie, La CCI Réunion intervient sur la gestion et le financement de l’espace de co-working et le fablab, La Deal intervient sur la partie micro exploitation urbaine, L’IRT (Île de la Réunion Tourisme) intervient sur la partie micro camping urbain, Le lycée technique Jean Hinglo sera associé au fablab L’école d’architecture du Port sera associée à la création des équipements extérieurs, Le TCO (communauté de communes) intervient sur les parties recyclerie, sport et gestion des déchets, Réunion Active participe à l’obtention de prêts solidaire, Le Parc Naturel de l’Etang Saint-Paul intervient sur la partie environnement, Les associations culturelles, environnementales et de quartiers qui animeront différents pôles de la Raffinerie.

En quoi votre projet est il innovant ou pionnier ?

Le caractère innovant du projet se situe dans la mutualisation d’une friche éco-culturelle sur des projets d’économie circulaire, de développement durable et culturels sur un territoire extra marin. En matière d’innovation, notre projet peut-être qualifié par la valeur ajoutée qui correspond à l’apport en matière de nouveautés, d’originalité et de cohérence du projet ; par l’innovation sociale en matière de mixité, de vivre ensemble et d’économie sociale et solidaire ; par la mutualisation et la complémentarité : l’innovation dans notre projet est à prendre en compte dans l’agencement et dans la juxtaposition de chacun de ses éléments qui forment un écosystème cohérent.

Comment votre projet pourrait-il être éventuellement développé à une échelle plus large ?

Notre projet s’inscrit dans un modèle d’économie circulaire qui peut fonctionner sur d’autres zones de l’île et ainsi impulser la création de nouvelles structures. Il toucherait un bassin de population de 200 000 personnes et la Réunion en compte 800 000, c’est donc un projet réplicable et essaimable.

Plan d’actions détaillé

Le phasage de mise en place se décompose en plusieurs étapes qui s’échelonneront dans le temps :
ÉTAPE 1
  • Mise au propre du terrain
  • Mise en place de l’AMAPéi : le lieu de distribution est actuellement déjà situé à Savannah, il sera ensuite implanté directement sur le site de la Raffinerie.
  • Installation du café associatif : il démarrera provisoirement dans les locaux fabriqués à partir de containers dans l’enceinte du jardin.
  • Cinéma en plein air
  • Expositions éphémères dans le local
ÉTAPE 2 :
  • Réfection de la toiture
  • Mise en place du réseau (eau, électricité, etc.) : prise en charge financière, maîtrise et réalisation par le Conseil Départemental.
ÉTAPE 3 :
  • Aménagement intérieur, cloisonnement, toilettes, fermeture parking, accessibilité handicapé. Nous proposons une rénovation mixte des locaux, avec une partie réalisée par un ACI dédié et l’appui de l’Académie des Dalons (gros oeuvres, plomberie, aménagement intérieur et extérieur, électricité et sécurité incendie). Mixer la rénovation des locaux (public en insertion/professionnels) permettra d’intégrer en amont les futurs principes d’Economie Sociale et Solidaire de la structure et d’intégrer la population locale au projet.
ÉTAPE 4 :
Progressivement, les différents espaces et activités se mettront en place :
  • Mise en place des espaces
  • Recyclerie / Événementiel
  • Boutique / Espace d’exposition
  • Café culturel / Espace association : installé dans un premier temps dans l’espace jardin à l’intérieur de containers, le café culturel se déplacera au sein du bâtiment. Il vise à toucher la population locale, les adhérents de l’épicerie et les associations de quartier et environnementales.
  • Espace de co-working – Fablab

 

partager