MENU

Principe d’une AMAP

9492
0
partager    

Petit rappel: qu’est-ce qu’une AMAP ?

C’est un partenariat solidaire entre un paysan et un groupe de consom’acteurs : par le biais d’un contrat, le consom’acteur s’engage pendant une période donnée (dans notre cas de 8mois pour le premier contrat et 6 mois pour les prochains) à acheter régulièrement (toutes les semaines dans notre cas) un « panier » de produits de la ferme, que le producteur s’engage à produire en respectant l’environnement, le plus souvent selon le mode de production biologique.

Les consom’acteurs, regroupés en association (formalisée ou non), s’occupent de la distribution, en présence du producteur.

En métropole, une Charte des AMAP (sur laquelle nous nous sommes référée pour créer l’AMAPéi des Rencontres Alternatives) définie les grands principes qu’on peut résumer ainsi :

3 principes généraux

  • vente directe : pas d’intermédiaire entre le producteur et les consom’acteurs
  • proximité : les paniers sont constitués de produits issus de fermes locales
  • confiance et convivialité : l’AMAP est beaucoup plus qu’un simple panier qu’on vient récupérer. En engageant une relation de confiance et d’échange avec le producteur, on dépasse le simple rapport commercial

3 engagements des consom’acteurs

  • payer les paniers à l’avance sur la durée du contrat : abonnement
  • être solidaire avec le paysan en cas d’aléas naturels : accepter un report ou une composition réduite du panier
  • s’impliquer dans la vie du groupe : tenir au minimum une permanence de distribution par saison

3 engagements du paysan

  • produire des aliments de qualité et diversifiée, issus de la ferme (l’achat – revente de produits extérieurs doit rester peu fréquent)
  • être transparent sur ses pratiques agricoles (pas d’engrais chimiques ni de pesticides de synthèse) et communiquer sur son travail, sur les produits, les idées recettes, accueillir sur sa ferme…
  • livrer à un prix équitable les produits, à la fréquence et sur la durée définies par le contrat

Quels sont les avantages de participer à une AMAP ?

Une AMAP est un partenariat gagnant – gagnant !

Avantages pour le consom’acteur

  • alimentation de qualité : produits frais, locaux, de saison, sains, à un prix équitable pour les 2 parties
  • le soutien à une agriculture durable, à une économie alternative
  • la rencontre, le lien social avec le paysan et avec les autres « Amapiens »

Avantages pour le paysan

  • la garantie de vendre ses produits et d’un revenu régulier (sécurité financière)
  • la valorisation sociale de son travail
  • un gain de temps par rapport au marché, moins de gaspillage, la possibilité de coups de main…
  • la création d’une AMAP peut aider l’installation d’un jeune ou une reconversion professionnelle en bio

Avantages pour la société

  • un environnement préservé : moins d’emballage, une agriculture respectueuse de l’eau, des sols
  • une économie locale renforcée : création ou maintien d’activités en milieu rural ou périurbain
  • une citoyenneté active : l’AMAP lieu d’information, de débats, de découvertes…

Quelles différences entre une AMAP et un système de vente en paniers ?

En dehors des AMAP, de nombreux systèmes de vente de légumes en paniers livrés existent pour répondre à la demande des consommateurs en légumes bio locaux. Il peut s’agir :

  • de jardins d’insertion (Jardins de Cocagne…), associations à objectif principalement social, qui vendent la production du jardin à leurs adhérents
  • de producteurs individuels assurant une livraison hebdomadaire à domicile ou en des points relais – ou même à la ferme – à des clients fidélisés, parfois avec des commandes via Internet
  • d’entrepreneurs ou d’associations à vocation commerciale, sociale ou environnementale qui achètent des produits bio – localement ou pas, et assurent la constitution et la distribution des paniers.

Très divers dans leur fonctionnement et éthique, ils peuvent se distinguer des AMAP sur différents points :

  • généralement pas de contractualisation, ou contractualisation bien moins engageante : pas d’engagement sur plusieurs mois, pas de paiement à l’avance des paniers
  • présence éventuelle d’un intermédiaire entre le producteur et les consommateurs
  • absence d’un groupe de consommateurs
  • provenance non locale des légumes

Le système des  AMAP ne répond pas à toutes les situations, les besoins. Ce n’est qu’une forme d’organisations de paniers parmi d’autres.

Les paniers organisés par les AMAP peuvent ne pas répondre à toutes les situations, en particulier à toutes les contraintes et demandes des personnes impliquées dans cette forme d’organisation (association), que ce soit du côté des producteurs comme du côté des consommateurs :

Côté producteurs, il peut être compliqué aux niveaux agronomiques et logistiques de livrer 30-50 paniers AMAP hebdomadaires avec toujours une certaine diversité de produits.

En particulier si les parcelles du producteurs sont loin des lieux de consommation, le temps de transport et de contacts avec les consommateurs n’est pas forcément compatible avec des emplois du temps déjà très chargés

Côté consommateurs, la charte des AMAP rappelle la nécessaire proximité des consommateurs vis-à-vis du producteur, avec entre autre : leur participation aux activités de l’association et à l’organisation de la distribution des paniers ; leur préfinancement des paniers sur plusieurs semaines ; l’acceptation de récupérer un panier au contenu non exactement connu à l’avance et à dates et horaires fixes… : tous les consommateurs ne peuvent être en capacité de participer à une AMAP (disponibilité en temps et en argent)

 

Pour encore mieux comprendre et tout savoir sur le fonctionnement, l’organisation de l’ AMAPéi, nous vous invitons fortement à prendre connaissance des documents que vous trouverez en lien à savoir:

Le contrat d’adhésion

Le règlement intérieur de l’AMAPéi des Rencontres Alternatives

La Charte des AMAP

partager